Vente flash exceptionnelle

Du 21 au 23 juillet

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

Baisse de production de pétrole aux États-Unis : un marché mondial au beau fixe

5 juillet 2017 - Actualités du fioul

La dernière semaine de juin a vu le prix du baril de pétrole remonter de plus de 7 % pour le WTI et de 5 % pour le Brent. Une éclaircie pour le marché de l’or noir qui accuse une baisse constante depuis plusieurs semaines. Explications.

Le marché du pétrole en hausse à la fin du mois de juin 2017

La production de pétrole américaine au ralenti

Depuis plusieurs mois, les États-Unis bouleversent les cours de l’or noir en exploitant en masse le pétrole de schiste. Résultat : un stock mondial de pétrole bien supérieur à la demande, ce qui fait chuter les prix du baril de pétrole. Cependant, en cette dernière semaine du mois de juin, la tendance était à la hausse. Avec une augmentation des prix de près de 8 % en une semaine pour le WTI, et de 5 % pour le Brent, le marché respire à nouveau. En raison de la tempête Cindy qui approche des plateformes pétrolières implantées dans le Golfe du Mexique, les États-Unis ont dû revoir à la baisse leur production en fermant certains sites. D’autres puits, basés en Alaska, restent également inactifs en raison de travaux de maintenance. Il s’agit du premier ralentissement de la part du géant américain en 23 semaines.

 

Prix du baril de pétrole : toujours sous pression

Malgré la baisse de production américaine de 100 000 barils par jour constatée lors de la dernière semaine de juin, le marché du pétrole reste fébrile en raison de la situation au sein de l’OPEP. Si les pays membres du cartel ont prolongé leur accord visant à réduire leur production, deux de ces pays sont exemptés de quota pour des raisons géopolitiques : le Nigeria et la Libye. Le Nigeria aurait augmenté sa production de pétrole, tandis que la Libye devrait produire environ 1 million de barils par jour, selon les analystes. Tout cela porte à croire que l’OPEP ne sera pas en mesure de respecter l’accord de réduction de production de 1,8 million de barils par jour.

 

Qu’en est-il du prix du fioul ?

Depuis la sortie de l’hiver et avec le prix du baril de pétrole en chute depuis 6 mois, le prix du fioul domestique est également impacté. L’évolution du prix du fioul au mois de juin suit donc en toute logique la tendance en place sur le marché du pétrole avec une baisse quasiment constante. À noter qu’il atteint d’ailleurs le même niveau qu’en 2016 à la même période de l’année. La baisse de la production américaine suffira-t-elle à faire remonter son prix ? À suivre dans les prochaines semaines…

 

 

Pour aller plus loin :