Augmentation de la taxe carbone : quelles conséquences pour les particuliers ?

Publié : 9 août 2017 - Mis à jour : 14 novembre 2017 - Actualités du fioul

Le prix du fioul va t'il augmenter ? La réponse est oui !  Hausse des prix du fioul au 1er janvier 2018 : c'est le moment de commander !

JE COMMANDE

 

Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a annoncé une très forte augmentation de la taxe carbone dans les années à venir. Un durcissement de la taxation qui provoquera une hausse du prix des carburants, mais aussi du prix du fioul et du gaz.

Augmentation de la taxe carbone.

Taxe carbone : une augmentation plus forte que prévu

Le 3 août 2017, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a déclaré que l’augmentation de la taxe carbone serait plus importante que prévu d’ici à 2030. Une annonce qui laisse présager une forte hausse du prix du carburant pour les automobilistes, mais aussi une hausse du prix du fioul et du gaz pour les particuliers se chauffant grâce à ces énergies.

La loi prévoit une première augmentation cette année pour atteindre 30,5 euros de taxe par tonne de CO2. Elle sera portée à 39 euros en 2018, à 47,5 euros en 2019, 56 euros en 2020 et devrait s’élever à 100 euros en 2030.

 

Une hausse du prix du carburant, du fioul et du gaz

D’après l’Union française des industries pétrolières, une hausse de la taxe carbone de 7,5 euros par tonne de CO2 émise engendre une hausse du prix de l’essence de 1,7 centime, et une hausse du prix du diesel de 2 centimes. Par ailleurs, l’augmentation de la taxe carbone s’accompagnera de la hausse de la TVA de 20 %, qui s’applique aux carburants dérivés du pétrole. Il est déjà possible de prévoir une hausse du prix du carburant : à l’horizon 2030, le prix de l’essence devrait augmenter de 19 centimes et le prix du diesel de 22 centimes. Cette hausse ne tient pas compte des fluctuations du prix du baril de pétrole, qui influence largement le prix à la pompe des carburants, ainsi que le prix du fioul domestique.

Le ministre de la Transition écologique souhaite passer à la vitesse supérieure afin que la hausse de la taxe carbone dépasse 100 euros la tonne. D’après une information du quotidien Le Figaro, la taxe pourrait s’élever à 140 euros en 2030. Concrètement, cela représente une hausse de 30 centimes pour l’essence et 35 centimes pour le diesel, c’est-à-dire une hausse moyenne de 2,3 et 3 % par an.

Dans ces circonstances et dans l’hypothèse où le prix de la matière première reste le même, le litre d’essence coûtera 1,62 euro au consommateur (contre 1,32 aujourd’hui) et le litre de diesel 1,51 euro (contre 1,16 euro à l’été 2017). L’objectif est de favoriser l’usage de véhicule plus respectueux de l’environnement, comme les voitures électriques par exemple, pour réduire nos émissions de CO2.