App/hinclude.html.twig

Vente flash exceptionnelle

Du 25 au 28 septembre

20Offerts tous les 1000L commandés

-40
-60
-20
-20
-60
-20

Après une forte hausse, l’évolution du cours du pétrole est incertaine

Évolutions et tendances des prix moyens du fioul

Publié le 13/08/2020 à 10h00

Le cours du pétrole s’était effondré début mars en raison des mesures prises à travers le monde pour lutter contre la propagation du COVID-19. Ces dernières semaines, il est progressivement remonté. Début août, cependant, il semblait vouloir repartir à la baisse.

evolution prix fioul petrole

Début mars, le baril de Brent se valorisait autour de 50 $ sur les marchés. Début août, s’échangeait contre 45 $. Entre temps, le cours du pétrole s’est littéralement effondré dans le contexte de la crise du nouveau coronavirus. Autour du 20 avril, il ne valait pas beaucoup plus qu’une vingtaine de dollars. Le prix a alors entamé une lente remontée, en raison notamment d’efforts des pays producteurs membres de l’OPEP+ pour réduire leur production.

En mai et juin, le pétrole a repris des couleurs

Face à la chute drastique des prix du pétrole, les membres de l’OPEP rejoints pas dix autres pays producteurs de pétrole ont souhaité prendre des mesures fortes visant à maintenir les prix. Alors que la demande s’est considérablement atténuée, il s’est avéré nécessaire de réduire l’offre. Cet accord a porté ses fruits, en témoigne une remontée significative sur mai et juin. La hausse des prix s’est atténuée sur juillet.

Levée partielle de la limitation de production de pétrole

Dans un contexte particulièrement difficile, les partenaires de l’accord évaluent désormais la situation chaque mois, avec la volonté d’adapter la production aux conditions changeantes du marché. Dans un contexte de reprise incertaine, les décisions récentes de relever les plafonds de production en vigueur depuis plusieurs semaines ont pesé sur la valorisation de la matière première. Un premier allègement a déjà été opéré au mois de juillet. Un deuxième doit être opéré en août.

Stabilisation du cours puis tendance à la baisse

Cette hausse progressive de la production a un effet négatif sur les cours. Les conditions de marché restent difficiles en raison du virus qui continue de circuler et qui perturbe encore grandement l’économie mondiale. À cela s’ajoute un regain des tensions entre la Chine et les États-Unis qui n’arrangent rien. Au tout début du mois d’août, le cours du pétrole, après avoir atteint 45 $ le baril, replongeait légèrement.

Il est donc très difficile aujourd’hui de pouvoir dire comment les cours vont évoluer dans les mois à venir.

Le prix du fioul domestique reste bas

Par rapport à la situation au 1er janvier, le baril de Brent a perdu un tiers de sa valeur.

Cette baisse se reflète dans l’évolution du prix du fioul en France. Au début du mois de janvier, 1000 litres de fioul coûtaient en moyenne 948 euros sur Fioulmarket. Le 3 août, une même commande individuelle de fioul était facturée en moyenne 689 euros. Cela représente une économie de plus de 250 euros pour le consommateur.

Depuis le début de l’année, le prix du fioul n’a jamais été aussi bas. Cela s’explique par un prix du pétrole qui, s’il est stabilisé, est légèrement reparti à la baisse au début du mois d’août, mais aussi par la période estivale, où la demande en fioul domestique est moins importante.