Analyse des prix du fioul sur l’année 2015

3 février 2016 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Les prix du fioul suivent les mêmes tendances que les prix du pétrole. Le prix du fioul est influencé par le WTI à New-York, le Brent à Londres et la parité eurodollar. Les événements économiques et géopolitiques jouent ainsi un rôle important dans les fluctuations du prix. Au cours de l’année 2015, les prix du fioul ont connu une forte baisse en passant de 677 euros les 1000 litres en janvier à 568 euros en décembre sur fioulmarket.fr soit une baisse de 109 euros. Sur la même période, la référence nationale a baissé de 86 euros en passant  de 677 à 591 euros. Avec fioulmarket.fr, vous êtes assurés de commander votre fioul à petit prix, mais vous pouvez également réaliser une économie moyenne de 33 euros par rapport à la référence nationale.

Sur l’année 2015, deux phases se distinguent. Une première allant de janvier à mai durant laquelle le prix du fioul est passé de 677 à 753 euros. La deuxième s’étale de mai à décembre et a vu le fioul fortement baisser passant de 753 à 568 euros.. Le prix du fioul domestique n’avait ainsi plus été aussi bas depuis 2009. Comment expliquer une chute des prix aussi forte ? fioulmarket.fr revient sur cette année 2015 et vous livre ses éléments de réponse.

 

Analyse des prix du fioul : premier semestre 2015

Sur la première période de 2015, de janvier à mai, le prix du fioul est passé de 677 à 753 euros sur fioulmarket.fr, soit une hausse de 76 euros. Sur la même période, la référence nationale a connu une hausse de 116 euros en passant de 677 à 793 euros. fioulmarket.fr propose donc des prix 40 euros moins chers que la référence nationale.

De  janvier à février, le prix du fioul est passé de 677 à 752 euros sur fioulmarket.fr. C’est la plus forte hausse en un mois sur toute l’année 2015. Celle-ci est due aux bons chiffres sur l’emploi aux États-Unis, qui ont laissé penser que la demande pourrait repartir à la hausse. Depuis juin 2014, l’offre est excédentaire. Face à cette situation, les investissements pétroliers ont été fortement réduits. Aux États-Unis, c’est près de 243 puits pétroliers qui ont cessé leurs activités de la première semaine de janvier à fin février. Les stocks de pétrole ont ainsi atteint leur plus haut niveau depuis 84 ans, ce qui a refroidi les investisseurs. Alors que la tendance était à la hausse depuis le début de l’année 2015, le prix du fioul est passé de 752 à 724 euros entre février et mars, soit une baisse de 26 euros. L’Agence internationale de l’énergie a alerté le marché quant à la hausse des stocks de pétrole aux États-Unis qui ont atteint leur maximum. Les réserves américaines n’avaient pas été aussi importantes depuis 1930, avec 458,5 millions de barils. Sur le marché international, la production irakienne qui s’élevait à plus de 2,6 millions de barils par jour n’a pas non plus encouragé le rebondissement des prix.De mars à mai, le prix du fioul est reparti à la hausse après une baisse sur le mois de février. Il est passé de 724 à 753 euros sur fioulmarket.fr, tandis que la référence nationale a bondi de 746 à 793 euros. Ainsi fioulmarket.fr était 40 euros moins cher que cette dernière.

La fermeture régulière de plusieurs puits de pétrole américains a eu un effet sur la production de brut. Cela a stimulé le marché et installé une tendance haussière des cours du WTI et du Brent. Par exemple, on constate que 20 000 b/j en moins ont été produits à la mi-avril. Cela a permis une hausse des cours à hauteur de 6%. Sur tout le mois d’avril, le WTI a augmenté de 25% et le Brent de 21%. Il s’agit de la hausse la plus importante depuis 6 ans.

Sur le plan géopolitique, la hausse des prix est due à des tensions au Moyen Orient entre la coalition arabe et les rebelles chiites.

Analyse des prix du fioul : second semestre 2015

Jusqu’à la fin de l’année, les prix ont observé une tendance baissière. Le prix du fioul est passé de 753 euros en mai à 568 euros en décembre, soit une baisse de 185 euros. Sur la même période, la référence nationale est passée de 793 à 591 euros. On constate que le prix du fioul a tenté de se stabiliser entre le mois de juillet et d’août. Toutefois, il est très vite revenu à la baisse, et ce jusqu’à la fin de l’année.

De mai à juillet, le prix du fioul a fortement chuté en passant de 753 à 663 euros. En trois mois, le prix a baissé de 90 euros sur fioulmarket.fr.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a décidé de maintenir son plafond de production, sachant que l’offre était toujours excédentaire tandis que la demande stagnait. Malgré la baisse de la production américaine, les stocks de brut continuaient de tirer les cours vers le bas.

Durant le mois d’août, le prix du pétrole s’est stabilisé. Au mois de novembre, le prix du fioul sur fioulmarket.fr était moins cher de 63 euros par rapport à la référence nationale. Globalement d’août à décembre, le prix du fioul a continué de baisser sur fioulmarket.fr. De 677 euros fin août, il est passé à 568 euros fin décembre. La référence nationale est, quant à elle, passée de 704 à 591 euros. Il s’agit donc d’une tendance générale du marché, toujours impacté par les cours du brut.

Sur toute l’année 2015, le prix du pétrole a perdu près de 60% de sa valeur. Cela est dû à plusieurs facteurs :

  • La surabondance de l’offre sur le marché du pétrole : aucune limite n’a été posée par l’OPEP quant à la production de ses membres. Cette décision a tiré les cours vers le bas. En parallèle, la spirale baissière est entretenue par les investisseurs qui anticipent l’arrivée du pétrole iranien sur le marché. Sur toute l’année, le Brent a perdu 34,97% de sa valeur et le WTI 30,47%.
  • L’affaiblissement de la demande : en Europe, le ralentissement économique inquiète les investisseurs. C’est également le cas pour la Chine qui est le premier importateur mondial d’or noir et dont la production manufacturière baisse.

Rappelons que pour la première fois depuis 2010, le WTI à New York a dépassé le Brent. Cela est dû à la levée de l’interdiction sur l’exportation de pétrole américain datant de 1973. Selon Daniel Ang, analyste chez Phillip Futures, « la levée de l'embargo américain n'est pas de nature à faire remonter les prix car elle encouragera les États-Unis à produire plus, dans un marché mondial déjà plombé par une offre surabondante »

Sur fioulmarket.fr, nous actualisons nos prix tous les jours et sur toute la France métropolitaine. De plus, des analyses hebdomadaires et mensuelles vous sont proposées par nos experts. Cela vous permet de commander votre fioul au moment opportun. N’hésitez pas à vous inscrire à nos alertes prix pour être informé des meilleurs prix. Vous pouvez également suivre nos actualités sur Twitter ou sur Facebook.