2015, les investissements dans les énergies renouvelables ont fait le plein

12 avril 2016 - Économies d'énergie

D’après un rapport du Programme des Nations Unies pour l’environnement, l’année 2015 a connu une hausse record des investissements dans les énergies renouvelables. Comment expliquer cette attractivité ? Quels sont les acteurs de ces investissements ? Réponse avec Fioulmarket.

énergies renouvelables

Les énergies renouvelables particulièrement attractives

Alors que les énergies fossiles connaissent un regain d’attractivité en raison notamment de l’effondrement des prix du pétrole, les énergies renouvelables sont parvenues en 2015 a attiré environ 2 fois plus d’investissements que les centrales à charbon et au gaz. Deux raisons permettent d’expliquer le succès des énergies renouvelables dans un tel contexte :

  • Une prise de conscience collective des dangers du réchauffement climatique ;
  • Un moindre coût de production du photovoltaïque : en une dizaine d’années, le tarif de l’énergie solaire a chuté de 60 %, ce qui la rend plus accessible.

Répartition des investissements dans les énergies renouvelables

En plus de marquer un record en termes de chiffres (256 milliards d’euros d’investissements dans les énergies renouvelables), l’année 2015 signe aussi un changement important dans la répartition de ces investissements au niveau mondial.

Le sud investit plus que le nord 

Pour la première fois, ce sont les pays du sud qui investissent le plus dans les énergies renouvelables. En 2015, les pays émergents ou en voie de développement ont ainsi investi 139 milliards d’euros dans les énergies renouvelables (soit 19 % de plus qu’en 2014), alors que les pays développés ont baissé leurs investissements de 8 %, avec seulement 116 milliards d’euros au total. Toutefois, il existe des disparités au sein des pays développés : alors que l’Europe est en net recul avec moins 21 % d’investissements, les États-Unis, eux, ont augmenté leurs investissements de 19 %, grâce aux incitations fiscales. Dans les pays émergents, la Chine présente de loin le plus fort taux d’investissement (36 % du total), suivie par l’Inde et l’Afrique du Sud.

Comment expliquer une telle répartition ?

L’intérêt nouveau des pays en voie de développement pour les énergies renouvelables peut s’expliquer notamment par le fait que ces pays n’ont pas ou peu d’expérience dans ce secteur, et partent ainsi de très loin : en Afrique, les trois quarts de la population n’ont pas accès à l’électricité. Par ailleurs, il est possible que les pays européens leaders dans les énergies renouvelables (Allemagne, Danemark et Royaume-Uni) aient atteint un palier dans leur utilisation des énergies vertes

 

Le saviez-vous ?

Cette nouvelle répartition des investissements prouve que les énergies renouvelables sont accessibles aux pays de tout niveau économique.

 

Pour aller plus loin :