Les différents types de chaudière

Partager
 

Chaudière fioul à condensation, à ventouse, mixte : Un large choix proposé

Choisir une chaudière à fioul parmi les catégories référencées n’est pas forcement aisé. Il est primordial,  dans un premier temps, de bien définir ses besoins et son budget afin de sélectionner le modèle qui conviendra.

Chaque type de chaudières, qu’elle soit à condensation, à ventouse, mixte, basse consommation, standard ou cogénération dispose d’avantages et d’inconvénients qui lui est propre.

Quelles sont les différentes catégories de chaudières à fioul proposées sur le marché ? 

Quels sont leurs modes de fonctionnement ?

La chaudière standard

Avec un rendement de l’ordre de 92%, la chaudière standard demeure la plus courante et la moins onéreuse.

Afin d’éviter tout phénomène de condensation, ces chaudières au fioul standards nécessitent une température minimum d’irrigation de 60°C.

La chaudière basse température

La chaudière basse consommation fonctionne, contrairement à une chaudière standard,  avec de l’eau moins chaude sans que pour autant se produise de la condensation.

Son rendement, de l’ordre de 93% à 95%, est un peu plus élevé que celui des chaudières à fioul standards. Elle permet des économies d’énergie d’environ 15% par rapport à une chaudière traditionnelle, cependant sont fonctionnement est optimal s’il est complété de radiateurs basse températures et/ ou de plancher chauffant.

La chaudière à ventouse ou flux forcé

La ventouse est un dispositif pouvant être placé sur toutes les catégories de chaudières, qu’elles soient à condensation, standard ou basse température.

La ventouse prélève à l’extérieur de l’habitation l’air nécessaire au  fonctionnement de la chaudière via un conduit traversant un mur ou le toit. Le rejet des produits de combustion s’effectue par le biais d’un second conduit.

Les chaudières dites «  à ventouse » sont étanches et de ce fait peuvent être placées dans un endroit confiné et non aéré. A noter qu’elles permettent  de réduire d’environ 5% sa consommation.

La chaudière à condensation

La mise en œuvre de nouvelles techniques pointues par les fabricants de chaudières a permis l’arrivée sur le marché de chaudières fioul à condensation.

La condensation consiste à faire passer de l’eau de l’état vapeur à l’état liquide.  En appliquant ce procédé, cette catégorie de chaudière au fioul récupère de l’énergie en condensant la vapeur d’eau des gaz de combustion.

La chaudière fioul à condensation permet de faire des économies d’énergie d’environ 30% par rapport à une chaudière conventionnelle.

Niveau environnemental, les économies de combustibles réalisées réduisent notamment les émissions de gaz carboniques et d’oxyde d’azote.

Associées à un « plancher chauffant basse température » ou/et à « des radiateurs chaleur douce », ces chaudières à haut rendement, atteindront des performances optimales.

La chaudière mixte

Le principe d’une chaudière mixte est de basculer d’un combustible à l’autre selon les besoins (climat,  période de la journée etc,).

On note notamment  l’utilisation dans certaines régions forestières, des chaudières mixtes bois et fioul.

La facilité et le moindre coût de l’approvisionnement en bois dans ces régions, associés a l’aspect écologique du chauffage au bois,  sont les motivations principales d’un tel équipement.

Le bon fonctionnement de cette catégorie de chaudières nécessite cependant une alimentation régulière en bois, et donc une présence humaine.

La chaudière cogénération

La chaudière micro cogénération, se développe peu à peu en France pour les particuliers.

C’est une chaudière à condensation  à laquelle vient s’ajouter un moteur produisant de l’énergie mécanique, entraînant elle-même un alternateur producteur d’électricité :

  • L’énergie thermique ainsi récupérée par la production d’électricité permet de chauffer le logement et l’eau des sanitaires.
  • La production d’électricité réalisée permet le fonctionnement des appareils électriques du logement. Si cette production en électricité est supérieure aux besoins du logement, il est possible de la revendre à un fournisseur tel EDF.
Partager